L’artiste en Inde

Je suis partie en Inde à la rencontre de sa spiritualité, mais l’artiste était aussi de la partie, curieuse de ce qu’elle allait découvrir.

Depuis les foules de Delhi aux modestes villages des Himalayas, j’ai été séduite par les couleurs intenses et débridées qui se retrouvent en de joyeuses combinaisons sur les vêtements, les objets, les tissus et enseignes, voire même les temples et les édifices.

Les femmes et leurs saris m’ont particulièrement impressionnée, étincelantes taches chromatiques évoluant dans la poussière des rues.

 

La moindre échoppe présente un étalage de motifs et de couleurs étonnants.

Je me demande s’il existe un autre pays qui offre au regard autant de contrastes et de combinaisons chomatiques que l’Inde? Et quelle est l’origine et le sens de l’utilisation de ces couleurs? L’effet est tellement vivifiant!

 

 

Les maisons sont peintes en pistache et violet…et les cordes à linge aussi.

Je suis toute imprégnée de la multitude d’impressions que j’ai reçues là-bas: il y a beaucoup à assimiler qui va m’inspirer encore longtemps.
Mon fil conducteur est la pratique de yoga et de méditation, au coeur ce ce voyage et de mon cheminement personnel.

 

 

 

 

Dans sa ruée vers l’avenir, j’espère que la jeunesse indienne (50% de la population) saura préserver son ancrage dans la spiritualité, essentielle à notre paix intérieure.

 

 

 

Beaucoup de choses se sont précisées en moi lors de ce voyage: la vision de mon art et de ce que je veux exprimer s’est approfondie.
Art et spiritualité ont toujours coulé de la même source pour moi, plus ou moins consciemment. Maintenant je sais qu’ils peuvent devenir la même expression.

Photos Louise Jalbert, “Pélerinage en Inde 2018”