Dessins d’oiseaux

Il y a une semaine ou deux, j’étais devant ma fenêtre quand j’ai remarqué deux oiseaux, un mâle et une femelle Cardinal rouge, posés sur les branches d’un arbuste tout près.
Enfin, le retour des oisehttp://www.dfrinta.comaux!

Par un beau hasard, je recevais le jour même un courriel d’une amie, Dagmar Frinta, incluant les dessins d’oiseaux qu’elle venait de faire.

Le carnet de croquis d’une artiste est un lieu intime, un espace de tentatives, d’essais, de notes. C’est toujours un privilège d’y avoir accès, et un plaisir de regarder l’évolution de ses idées et ses inspirations.

Comme c’est souvent le cas dans un carnet, les dessins ici sont un exercice d’observation, et une façon de se remettre en contact ainsi avec soi-même, exercice que je pratique moi-même.

Excellente dessinatrice de longue date, Dagmar réussit à saisir les attributs et le caractère de ses modèles. Ses croquis révèlent également une sensibilité aux oiseaux, et une réelle joie à les regarder.
Il en émane une spontanéité et une ferveur qui les rend, je crois, particulièrement attachants.

 

Dagmar Frinta, “Étourneau sansonnet,” “Pic-bois,” Corneille d’Amérique,” “Sitelle à poitrine blanche,”   2018, Crayons de couleur sur carnet de note, 15 x 10 cm.
Photos Dagmar Frinta