Dehors

est un des mots les plus joyeux que je connaisse. “Allez jouer dehors, les enfants” nous disait ma mère et c’était la récréation, été comme hiver.

J’ai toujours ce sentiment de liberté quand je suis dehors. C’est pour ça, peut-être, que que je peins à partir de la nature, parce que je m’y sens bien. Et dès que le temps le permet, je m’installe dehors pour travailler.

Pour des raisons pratiques, à l’extérieur j’utilise des techniques comme l’aquarelle ou le dessin, faciles à transporter. L’important pour moi est de capter la lumière, les couleurs, et me laisser imprégner par la vie autour de moi sous forme de sons, d’odeurs et de sensations diverses.

Voilà pourquoi je serai à l’extérieur de l’atelier autant que possible cet été. J’y reviendrai quand il pleut, et mon travail s’en trouvera bien aise.

Sur le bord de l’eau, Lacs Pinatel, Québec, été 2016

Voilà déjà un an

…que cette info-lettre a vu le jour, j’en suis toute étonnée mais surtout reconnaissante.

Bien que pour vous, lecteurs francophones, l’aventure ait débuté un peu plus tard, tout a commencé un jour en juillet avec ce dessin et l’envie de vous apporter un moment hebdomadaire de plaisir.

Ce partage s’est avéré mutuellement enrichissant, nourri de votre disponibilité à suivre le cheminement et les réflexions d’une artiste…pas toujours en ligne droite.

Du fond du coeur je vous remercie pour votre présence. et vos généreux commentaires. Une merci tout spécial à Guillaume Sanfaçon, conseiller et webmestre irremplaçable.

Louise Jalbert, “Le cerisier en été”, 2017, crayon feutre sur papier, 12 x 20 cm.

Juillet

C’est l’été, c’est même la canicule ici au Québec. C’est le temps où il fait bon se détendre et prendre le temps de recharger ses batteries. Avec cette chaleur, je rêve d’eau et de baignades. Vous aussi peut-être, alors j’ai pensé vous rafraîchir les yeux.

Sur un air de vacances, je vous ouvre mes carnets d’aquarelles, ceux que je fais en toute liberté dehors et qui font partie de ma routine d’été.

 

Louise Jalbert, “Carnet Lacs Pinatel, 14 et 15 juillet 2016,  Aquarelle sur papier, carnet Moleskine 13 x 41 cm.